2001


Rapport - Ralph Hartmann

 

 

Vendredi après-midi, la veille du Défi, je parlait de la stratégie de course au bureau, car deux de mes collègues au travail devaient prendre le défi aussi. Michel Falk, qui a patiné avec moi pour les deux derniers Défis, donnait des trucs de dernière minute à Richard Lupien, un cycliste enthousiaste qui avait décidé de s'éprouver en nous accompagnant. Je me demande toujours si Richard a fait ça pour son défi personnel, ou s'il voulait assurer que nous autres feraient pour vrai ce dont nous nous avions vanté.

Comme d'habitude, Michel et moi avons commencé assez vite près de l'avant du peloton. Même dans le noir je suis très confortable avec la première section du Défi, parce que je demeure tout près et je patine la portion Verdun-Lachine assez souvent. Néanmoins, à environ 30 minutes après le départ, dans Lasalle, un tas de feuilles qui cachait un manhole m'a trahi. J'ai chuté lourdement car c'est vite par là, mais des gants de cuir pour le ski de fond m'ont sauvé la main. Je me suis relevé tout de suite, au fait je n'ai même pas remarqué les éraflures sur ma jambe jusqu'à la fin. On dirait que l'adrenaline tue la douleur.

C'est à ce moment-là que Richard nous a rattrapé sur son vélo (au départ il avait laissé le chemin aux patineurs). Nous sommes restés ensembles en passant par Dorval et Pointe-Claire, pendant que le groupe de Rod nous a rejoint par en arrière. A Beaconsfield cependant un petite espace s'est entr'ouverte et mes amis Michel et Richard se sont contentés de me laisser partir peu à peu dans mon groupe de quatre.

C'était tellement plus facile de patiner en groupe, et j'ai travaillé avec l'équipe jusqu'au deuxième point de contrôle à Pierrefonds. J'ai demandé à mon père (qui était en voiture de support comme il a fait les dernières trois années) d'attendre pour voir combien loin en arrière serait Michel. Quand il nous a rejoint quelques kilomètres plus tard, mon père m'a dit que Michel n'était que quelques minutes en arrière, et qu'il insistait pour que je continue avec le groupe pour chercher la meilleure performance possible. C'est alors que je me suis engagé d'aider à Rod, Simon, et bientôt Nicolas, pour réaliser le maximum de notre effort d'équipe.

Et quelle équipe ç'a été! Mon but personnel était de moyenner 20 km/h, qui équivaut à un temps d'approximativement 6:24. Je savais qu'il me faudrait des conditions idéales pour le faire, et le travail d'équipe m'a permit de le réaliser. Simon était une force physique. Nicolas nous a inspiré par son endurance de jeune (rien que 4 roues tandis nous autres avions des 5 roues). Et Rod nous a ramener ensemble avec son leadership d'équipe. Rod dit que nous devons le croire quand il dit qu'il n'est pas fort. Moi je ne le crois pas. Pour patiner aussi bien qu'il a fait, tout en concentrant et en gérant l'équipe comme il a fait, ça prend beaucoup de force, et je le salue comme je salue toute l'équipe pour leur effort magnifique.

Il faut que je dise que j'ai bien considéré me retirer de mes coéquipiers dans la dernière section. Mon dos me faisait mal et j'avais besoin d'une halte de 2 minutes afin de l'étirer. J'aurais été content s'ils m'auraient abandonné (ainsi j'aurais terminé à un rythme plus doux). Naturellement, ils ne m'ont pas permis de lâcher, et je leur suis reconnaissant pour m'avoir donné la chance de récupérer.

Dans les derniers kilomètres, Richard nous a rattrapé en vélo, ayant laissé Michel à seul temporairement. Après avoir terminé avec nous, Richard avait encore la force de retourner pour aider à Michel. Michel aussi a eu une journée merveilleuse, terminant juste quinze minutes plus tard que notre groupe. Etant donné qu'il a dû lutter seul contre les vents de la section 5, c'est tout une réussite, et je le félicite d'avoir battu son record par plus que 15 minutes.

En terminant, je remercie tous les organisateurs pour encore un autre Défi fantastique. Merci aussi à tous les bénévoles, et surtout à mon père, qui encore une fois a su me retrouver à toutes les fins de section le long du circuit.

Ralph Hartmann


Haut