2002


Rapport - Roland Boisvert

 

 

Salut à tous ceux et celles qui liront ceci.

Cette année fut mon deuxième Défi. Avec toute cette pluie qui est tombée ce samedi là, en plus du froid et du vent, ce fut psychologiquement et physiquement une toute autre chose que l'année dernière. Ouah que le soleil m'a manqué. Mais ce qui m'épate le plus c'est de l'avoir terminé avec une nette amélioration sur mon temps: 11h25 en 2001, et 8h57en 2002. En fait je visais 7h59 (l'or) et jusqu'à la cinquième étape j'étais dans mes temps, mais le froid et le vent ont eu le dessus. J'ai appris que lorsqu'on "frissonne" pendant 5 à 6 heures, la machine, même si le cerveau lui dit de continuer à pousser, a décidé de ralentir à un moment donné. La prochaine fois j'enfilerai le coupe-vent plus vite... Bravo à tout les malades qui ont osé braver Dame Nature ce matin là, autant les patineurs qui ont terminés que ceux qui ont dû abandonner. Faire quelque kilomètres là-dedans était déjà un défi en soi. En passant, j'ai dû aller aux toilettes et faire ce qu'il faut pour qu'un gars ait besoin de baisser ses pantalons... Eh ben les culottes mouillées, c'est frettes en titi quand on les remontent, hi hi.

Merci à Robert pour nous avoir concocté cette belle folie.

Merci à tout sa gang de bénévoles qui veillent à nous rendre cette aventure plus sécuritaire.

Merci aux gens de Roller-Montréal qui, avec leur dynamisme et professionnalisme, sont une bonne source d'inspiration.

Merci encore à Roller-Montréal qui nous permet d'obtenir de l'équipement de qualité a prix raisonnable.

Merci aux supporters, surtout les belles cheer-leaders (les femmes dans ma vie) qui nous ont encouragé tout le long du trajet.

Merci encore à Elaine, Valérie, Caroline et Geneviève, ces derniers temps elles ne m'ont vu qu'en roller ou en nettoyant des bearings.

Merci à Rod pour ton savoir, surtout pour ce plaisir que tu as à nous le partager par les sites Internet et le courriel.

Merci au patron et à l'employée du dépanneur Couche-tard, coin Lalande et Gouin, pour leurs gentillesses et les toilettes!!!

Merci à Gilles, mon partenaire d'entraînement et comparse dans ce Défi. On l'a réussi Gilles, bravo à nous deux.

Et un dernier merci à moi-même qui m'accorde le droit de vivre ces moments d'une intensité incommensurable.

Roland Boisvert


Haut