2003


Rapport - François Cantin

 

 

Mon premier Défi

Je m'appelle François Cantin, j'ai 36 ans...

Depuis juin 2003 je m'entraînais pour ce Défi, car 128 km, wow c'est long! Alors, tout l'été je pouvais faire mon entraînement (c'est tres important d'etre bien préparé). J'ai commencé tranquillement, car j'ai déjà joué au hockey mais ce n'est pas la même affaire, vraiment pas. Je n'avais jamais fait du roller blade avant ça, mais je voulais vraiment faire ce Défi-là (c'était mon but, vous allez voir pourquoi après). J'ai commencé en patinant presque 1 heure par jour et quelque fois 2 par jour, et plus que l'été avançait j'étais rendu à 2 heures en une journée sans arrêt. Après j'ai augmenté à 3 hrs par jour mais seulement 1 à 2 fois par semaine (pas toujours le temps, étant célibataire avec 3 enfants, mais une ex très compréhensible, merci Annie). Le dernier mois j'étais rendu à 3 heures par jour, donc de 60 à 80 km de patinage, et je pouvais faire ça 2 fois par semaine. Alors j'étais très prêt pour ce Défi.

Il est 3h00, samedi le 18 oct... Le cadran sonne, je me lève et regarde dehors et écoute la météo. Il fait 2°C, ok il fait froid mais au moins ne pleut pas. Je vérifie mon matériel pour le Défi. Je suis 3 heures en avance. J'arrive à Verdun à 4h15. Déjeuner, étirement etc... Maintenant il est 6h00.

Mon coeur bat très fort, je suis excité, c'est parti, il fait très noir, la piste est bien éclairé. On se parle entre patineurs, très bonne ambiance. Je ne commence pas fort comme certains, car c'est ma première fois surtout, et c'est long 128 km. Il fait 2°C et le plus chaud dans la journée sera je crois 7 ou 9°C, mais on est très bien. Il va même neiger un peu cette journée-là, un peu de pluie et un peu de soleil. 90% du parcours est sur piste cyclable, certaines sections sont assez dures, pas très belles. Mais en général c'est très beau et les arbres avec les couleurs, je trippe fort.

Je suis mon programme du Défi: je mange un peu, je bois mon eau, je suis dans la meilleure forme de ma vie. Entre patineurs on s'aide beaucoup quand on est ensemble. Merci à John Gosselin et Pascal et Isabel qui continuent de m'encourager. Ils m'ont croisé souvent car ils étaient plus vites que moi mais ils ont pris quelque temps de repos à chaque section; alors je les passe mais pas longtemps après leur repos ils me redépassent. Sinon je suis seul la plupart du temps. J'ai arrêté une seule fois proche du pont Jacques-Cartier car la jambe droite me faisait mal. Alors un petit break de 2 minutes et la jambe revient, alors on repart et je complète le trajet en 8 heures et 10 minutes -- ouf!

Comme tous les autres qui ont complété et participé: celui qui est arrivé premier, qui a fait ça en 5 heures 6 minutes, et peut-être le plus courageux de tous, celui qui l'a fait en 11 heures 55 minutes -- chapeau à tous.

Maintenant, j'avais dit que mon 1r Défi était le parcours, mais oui, je suis très fier d'avoir complété le parcours surtout parce qu'il y a un an mon poids était de 245 livres (à 5 pieds 9 c'est assez gros), et je voulais baisser mon poids en bas de 200 livres pour le faire bien. Le samedi 18 octobre 03, j'étais rendu à 193 livres, et à la fin du parcours j'étais rendu à 188 livres. Voilà mon plus bon défi sportif et ma plus belle réussite, après mes enfants bien sûr. Alors à tout le monde, quand vous avez quelque chose en tête, allez jusqu'au but de vos rêves et ne lâchez pas. Je suis un homme changé: depuis 2 ans j'ai arrêté de fumer, j'ai perdu 57 livres depuis 1 an, et j'ai réussi un parcours difficile. Mais quelle expérience que je vais refaire l'année prochaine, et peut-être celui de New York -- 100 km en septembre prochain et celui de Montréal le 16 octobre 2004.

Un gros merci aux organisateurs de ce superbe évènement, M. Robert Fortier et M. Rod Willmot et bien sur toute leur équipe de bénévoles qui nous ont donné de l'eau, nous ont indiqué où aller car les rues ne sont pas bloquées nulle part. Alors un gros chapeau à vous tous, et Merci pour les encouragements le long du parcours! C'est un sport et une activité tellement plaisant le patin à roues alignées. J'ai tombé en amour avec ce sport -- quelle liberté.

Mon premier et non le dernier.

Merci à tous les patineurs et spécialement à John, Pierre, Pascal et Isabel pour leur encouragement. Félicitations à tous. À l'annee prochaine!

François Cantin, #25


Haut