2003


Rapport - Jonathan Royer

 

 

Mon Deuxième Défi

Quatre semaines avant le Défi de l'Île de Montréal du 18 octobre 2003! Pour m'y préparer, je décide de partir sur la piste cyclable du P'tit Train du Nord pour un 128 km. La qualité de l'asphalte est en excellent état et ça m'a permis de le faire en 5h30. Seul et en 5h30... serai-je en mesure de partir avec le peloton de tête? Ils veulent le faire en moins de 5h00!?!

J'hésiterai encore jusqu'à la fin et même jusqu'au moment du départ.

À presque 6h00, il fait noir. Je suis à côté de Charles, Mehdi et Cathrine qui se préparent tous pour faire un sprint dès le départ. Je suis épouvantablement nerveux. Je ne sais pas si je serai capable de les suivre. Mais si je n'essaie pas, je ne saurai jamais.

5,4,3, 2, 1... sprint! On part en fou! Avec quelques fous à bord (Mehdi). On n'y voit strictement rien, mais on roule à une vitesse de 28 km/h. Ceux qui sont capables de suivre s'enlignent dans les tournants à pleine vitesse.

Dans un tournant en "S", je tombe. Je me relève d'un saut, je ne veux surtout pas perdre le peloton. Vers 7h30, à la moitié de la deuxième section, on se fait stopper par un policier, car on prenait trop de place apparemment. On sera en arrêt pendant 15 minutes, le froid commence à nous affecter à cet arrêt forcé. Heureusement, Monsieur Fortier arrive à notre rescousse. On peut enfin repartir et nous réchauffer un peu.

Sur une rue où l'on devait tourner à gauche, par malheur j'ai manqué le tournant, ce qui m'a bien retardé sur le peloton de tête. Je voulais tellement les rattraper, j'y suis allé d'un sprint qui n'en finissait plus... Quand j'arrive assez près, mais avec difficulté, Mehdi viendra derrière moi pour me donner une poussée et me permettre de revenir dans le peloton et enfin me reposer si on peut dire.

On continue à bonne vitesse comme ça jusqu'à la fin de la troisième section pour un court arrêt. On peut s'y ravitailler en eau. Ils sont rigoureux sur le temps de la pause qui n'est que d'un instant et nous repartons.

Un cycliste, membre de Roller Montréal, se joint à nous au cours de la quatrième section. Il nous sera d'aide pour les intersections.

Des crampes commencent à me prendre. Je ne pouvais pas m'arrêter sans perdre le peloton. J'ai donc continué malgré la douleur.

Notre vitesse a diminué un peu sur Notre-Dame. À 10 km avant la fin, Mehdi a alors accéléré et on l'a perdu de vue.

Au dernier kilomètre, Charles nous dira que c'est le temps de faire le sprint final pour ceux qui en sont capables. Je me suis retrouvé avec Saïd et je ne le dépasserai qu'au tout dernier moment! Je n'y croyais pas, j'avais complété le parcours avec le peloton de tête!!!

Je veux féliciter tout le monde qui ont fini le Défi de l'Île de Montréal. Et surtout, Mélissa et Valérie (17 et 13 ans) rencontrées le matin même qui ont fini en 11h29! Quel beau défi vous avez relevé!

Je veux aussi féliciter tous ceux qui ont eu le courage de commencer le parcours sans pour autant l'avoir fini.

Merci à l'équipe : Charles, Mehdi, Saïd, Cathrine, Jacques. J'ai réussi grâce à vous tous!

Merci à tous de l'organisation!

Jonathan Royer, #5


Haut